Fait maison avec des herbes médicinales fraîches (ou fraîchement séchées), voilà le plus délectable des sirops. Et efficace, avec ça! Les sirops d’herbes médicinales sont une alternative -ou un complément- aux infusions pour bénéficier des vertus des herbes médicinales. Leur contenu en sucre leur confère une longue durée de vie, ce qui est parfait pour passer à travers la saison froide, quand les herbes fraîches se font rares. Avec ces sirops d’herbes médicinales sous la main, vous voilà donc prêt.e à faire face à l’hiver! Si la plupart sont préparés avec du miel, sachez qu’il est aussi possible de faire des sirops d’herbes médicinales véganes. Et véganes ou pas, les sirops d’herbes sont très faciles à faire.

Le principe d’un sirop d’herbe est très simple: il s’agit d’une infusion concentrée ou d’une décoction d’herbe combinée à un sucre. Plus le contenu en sucre du sirop est élevé, plus il se gardera longtemps. À titre indicatif, un sirop fait de deux parts de sucre pour une part de liquide se conserve environ un an. Nous vous conseillons de conserver vos sirop au réfrigérateur. 

Quel sucre utiliser?

Le miel est le sucre le plus couramment utilisé pour la confection de sirops d’herbes. Ses propriétés antimicrobiennes sont bien connues et contribuent non seulement aux propriétés médicinales du sirop, mais également à sa conservation. Attention toutefois à choisir un miel non pasteurisé et biologique. Pour plusieurs apiculteurs, le processus de certification biologique est difficile car il peut être difficile de démontrer l’origine du pollen collecté par les abeilles. Si vous choisissez un miel local non certifié, assurez-vous que les abeilles n’ont accès qu’à des fleurs exemptes de pesticides car ces produits trouvent leur chemin jusque dans le miel. 

Des sirops d’herbes véganes?

Ceci dit, si vous choisissez de ne pas consommer de miel pour des raisons éthiques, des alternatives aux sirops d’herbes véganes existent! En voici quelques unes.

Le sirop d’érable

Nous avons la chance au Québec d’avoir cette belle alternative locale et végane au miel! De plus, le sirop d’érable n’est pas en reste quant à ses propriétés nutritionnelles: des chercheurs de l’Université Laval ont confirmé sa richesse en minéraux et en polyphénols (des antioxydants aidant à réduire le risque de diabète de type 2, d’obésité et de maladies cardiovasculaires). Son indice glycémique est relativement faible, quoique plus élevé que celui du miel (plus haut est l’indice glycémique, plus intense sera le pic de production d’insuline pour métaboliser le sucre. À long terme, une forte production d’insuline peut mener à la résistance à l’insuline, et éventuellement au diabète de type 2).

Pour la confection de sirop d’herbes, le sirop d’érable remplace le miel à proportions égales.

La glycérine (d’origine végétale, bien sûr)

On utilise souvent la glycérine pour faire des teintures-mères à base d’eau. Elle est issue d’une transformation d’une huile végétale, coco, soya ou autre (attention aux OGM!). Puisque la glycérine n’est pas un sucre (glucide) à proprement parler malgré son goût sucré, elle ne cause donc pas de production d’insuline, contrairement aux vrais sucres. Si elle peut sans danger être consommée dans un sirop, l’utilisation de la glycérine comme substitut de sucre n’est nullement recommandée. En grande quantité, elle a un effet déshydratant.

Assurez-vous de choisir une glycérine végétale de grade alimentaire, disponible entres autres dans les boutiques dédiées à la production de cosmétiques maison comme Cocoeco à Montréal. Pour la confection de sirop d’herbes, la glycérine remplace le miel à proportions égales.

Le sucre granulé

Bien sûr, il est toujours possible de confectionner un sirop basique avec du sucre et de l’eau. Dans ce cas, portez à ébullition un volume égale de sucre et d’infusion ou de décoction. Faites réduire jusqu’à l’obtention de la texture désirée. Ce sirop a un indice glycémique très élevé et est donc à consommer avec modération. Attention également à choisir un sucre non blanchi et, tant qu’à parler de santé et d’environnement, biologique et équitable. Notez également que tous les sucres ne sont pas véganes puisque des produits animaux sont encore employés pour l’étape du blanchissage.

Et les herbes médicinales?

En principe, n’importe quelle herbe ou mélange d’herbes médicinales peut servir de base à un sirop. Les herbes fraîches sont normalement utilisées, mais des herbes séchées peuvent être utilisées si la version fraîche n’est pas disponible. Puisqu’il s’agit ici de confectionner un produit destiné à votre santé, il est naturellement préférable de se tourner vers des herbes biologiques. Vous pouvez faire pousser vos herbes vous-mêmes ou vous les procurer auprès d’un fournisseur de confiance.

Sans plus attendre, voici deux recettes utiles pour initier ou compléter votre pharmacie d’herbes. 

1. Sirop d’herbes pour la toux grasse

Ce sirop pour la toux s’appuie sur les propriétés expectorantes et adoucissantes des herbes qu’il contient. Lorsque les voies respiratoires supérieures sont engorgées, il devient difficile de respirer à fond. La toux que cet engorgement provoque est parfois violente et douloureuse, et la gorge devient vite irritée. Ce sirop n’élimine pas la toux, mais aide à dégager et apaiser les voies respiratoires. De quoi aider à profiter d’un sommeil réparateur sans se faire réveiller sans cesse par la toux.

Dosage: 1 c. à soupe/4 heures (adultes) ou 1c. à thé/4 heures (enfants de plus de 8 ans)

  • 2 c à soupe de racine d’aunée (Inula helenium) : expectorant et calme l’inflammation
  • 2 c à soupe de menthe poivrée (Mentha piperita) : décongestionnant, antispasmodique, antiviral, diaphorétique
  • 2 c à soupe de thym (Thymus vulgaris) : expectorant, antispasmodique, bronchodilatant et antimicrobien
  • 1 litre d’eau
  • 1 tasse de sirop d’érable, glycérine, miel ou 2 tasses de sucre (pour ce dernier, référez-vous à la section ci-haut portant sur le sucre granulé comme substitut au miel)
Préparation
  • Préparez une décoction d’aunée: dans un chaudron, faites mijoter la racine d’aunée (coupée en morceaux) dans un litre d’eau jusqu’à ce que le volume du liquide ait diminué de moitié. Attention à ne pas faire bouillir à gros bouillon! Filtrer dans un tamis pour retirer la racine d’aunée.
  • Dans le même chaudron, verser la décoction d’aunée encore très chaude sur les autres herbes. Infuser entre une et six heures. Le plus long l’infusion, la plus puissante sera la préparation (et le goût).
  • Filtrez dans un tamis et presser les herbes pour en retirer le plus d’eau possible.
  • Ajoutez le sirop d’érable, la glycérine, le miel ou le sucre.
  • Faites chauffer juste assez pour bien incorporer la décoction et le sirop d’érable/glycérine/miel ou faites dissoudre le sucre et laisser réduire sans faire bouillir jusqu’à atteindre la consistance d’un sirop (3-4 minutes).
  • Transférez le sirop chaud dans un contenant de verre stérilisé et sec.

N’oubliez pas d’identifier et de dater votre préparation. Ce sirop devrait se conserver au réfrigérateur environ un an.

2. Sirop de gingembre

Miam! Pour quiconque est amateur de gingembre, celui-là est un indispensable. Gageons que son usage ne sera pas réservé qu’au soulagement de symptômes… Le gingembre est un anti-nausée notoire, notamment pour le mal des transports, ainsi qu’un excellent digestif. Il soulage crampes et ballonnements et aide à réduire l’inflammation du système digestif. Antiviral, on aime beaucoup le gingembre pour passer au travers des épisodes hivernaux de grippe. De manière générale, il active la circulation ce qui aide à se réchauffer en hiver! 

Consommez ce sirop de gingembre au besoin, à la cuillère, ou incorporé dans un thé. Mais son usage n’a de limite que votre imagination, vraiment!

  • 1 tasse de gingembre tranché. Des tranches fines aident à tirer le meilleur de l’infusion!
  • 2 tasses d’eau
  • 1 tasse de miel ou de sucre végane
Préparation
  • Dans un casserole, mélangez l’eau, le gingembre et le sucre (le cas échéant) et menez à ébullition pour faire un sirop.
  • Baissez le feu et laisser mijoter jusqu’à la consistance sirupeuse désirée, environ 45 minutes.
  • Retirez les tranches de gingembre en passant l’infusion (si vous utilisez du miel) ou le sirop (si vous utilisez du sucre) dans un tamis fin. 
  • Laissez refroidir à température ambiante.
  • Ajoutez le miel (le cas échéant) et bien mélanger. Ajouter le miel dans l’infusion trop chaude diminuerait ses propriétés médicinales. Le miel est un aliment vivant!
  • Transférez dans une bouteille ou un pot en verre.

N’oubliez pas d’identifier et de dater votre préparation. Ce sirop devrait se conserver au réfrigérateur quelques mois.

À vos sirops!

Quoi de plus versatile qu’un sirop? Vous pouvez consommer votre sirop d’herbes médicinales tel quel à la cuillère, l’ajouter à une infusion ou une tasse d’eau chaude, garnir un dessert ou, pourquoi pas, aromatiser un cocktail. 

Ceci dit, un sirop demeure un sirop et contient par définition une quantité appréciable de sucre. Tournez-vous plutôt vers d’autres types de préparations si vous devez consommer une grande quantité d’herbes ou sur une période de temps prolongée. Dans ce cas, il y a fort à parier que les teintures et les infusions vous conviendront à merveille.

Pour obtenir des conseils professionnels et personnalisés sur les herbes qui pourront vous aider, consultez un herboriste-clinicien accrédité par la Guilde des herboristes.

Charles et Ana à la récolte de calendule (Calendula officinalis)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.